La Chapelle Santa Maria de Belloc

Le soleil est revenu. Il est prévu ce jour la montée vers la chapelle Santa Maria de Belloc située dans les Pyrénées-Orientales sur la commune de Dorres, tout proche de la frontière avec l’Espagne. Nous suivons donc les conseils avisés de ce jeune randonneur qui montait vers San Feliu (voir article « Gorges du Sègre ») en tapant des SMS pour ne pas voir la dureté de la pente.

Il avait raison, nous ne serons pas déçus par ce lieu assez magique.

Nous nous garons dans le centre de ce village de 168 habitants au pied de l’église St-Jean et le traversons pour accéder au sentier balisé. Dorres est niché au fond d’un vallon en cul-de-sac, ce qui confère à ce lieu une certaine tranquillité. Une rue principale et plusieurs ruelles assez étroites permettent une circulation essentiellement locale.

Le début de la rando d’un peu plus de 6 km passe devant la chapelle Mageta et emprunte ensuite une ancienne voie romaine dont il subsiste de nombreux vestiges sur quelques centaines de mètres.

La chapelle se situe à 1685 m d’altitude, la montée sera courte mais assez raide en raison d’un dénivelé positif de 230 m. De plus, le chemin a été endommagée par les fortes pluies de la veille, rendant certains passages moins faciles. Nous longeons le rec (ruisseau) de Jouell qui apporte de la fraîcheur dans les parties ombragées et le bruit de l’eau sautant d’un rocher à l’autre crée une ambiance très paisible. Quelques trouées dans les arbres nous permettent d’apercevoir furtivement Dorres en contrebas.

Arrivés au Col de Jouell, nous prenons à gauche sur un chemin facile traversant une forêt pendant un bon kilomètre avant de découvrir cette si belle vallée de Cerdagne. Face à nous, le massif du Puigmal culminant à 2910 m. En bas, nous apercevons les villages environnants ainsi que l’enclave espagnole de LLivia. Sur la droite, notre vue porte jusqu’à Bourg-Madame séparée de Puicerda par la frontière.

De l’autre côté de cette superbe vallée, on finit par retrouver LLo, début des gorges du Sègre, surplombé par ce petit massif sur lequel se trouve la chapelle de San Feliu.

LLo (à gauche) et San Feliu (dans le rond bleu)

Une dernière grimpette à découvert sur environ 200 m nous mène à la chapelle romane de Santa Maria de Belloc.

Elle offre sur la Cerdagne une vue superbe qui justifie son appellation de « Bell-LLoc » ou « beau lieu ». L’édifice actuel date du XIIIe siècle et fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis fin 1980. Elle ouverte en permanence et accueille de temps en temps des offices religieux. L’intérieur est sobre et sans luxe, rappelant le but premier et humble de l’endroit.

La vue est magnifique et nous en profitons grandement en avalant nos sandwichs. La flore et la faune locale sont d’une simplicité presque apaisante, un lézard nous accompagne même un court moment. Après avoir fait le tour de la chapelle et fait les photos qui s’imposent, nous redescendons par un autre sentier plus facile qui rejoint l’ancienne Via Romanica au-dessus de la chapelle Mageta vue au début de la randonnée.

Cette randonnée est très accessible. Seul, l’état du chemin et le dénivelé positif jusqu’au Col de Jouell pourront paraître plus compliqués à certains mais cela ne constitue pas une difficulté majeure. Le panorama proposé là-haut vaut largement cet effort. L’endroit n’est pas trop fréquenté et son calme reposant incite à profiter de la vue extraordinaire sur la vallée de la Cerdagne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s