"La mémoire ne filme pas. La mémoire photographie."

George Karbus photographie la faune de l’océan

La nature est là pour nous. Certains veulent inspirer les personnes à revenir à la nature et à se connecter à elle, Georges Karbus en fait partie. Nous passons notre temps à vider les océans de ressources de nourriture qui appartiennent aux animaux, ce qui aura des conséquences graves pour les écosystèmes. Quant à l’impact du changement climatique sur notre monde naturel et ses espèces, il n’est plus possible de l’ignorer. Grâce à Internet et aux réseaux sociaux, nous avons plus largement accès aux informations concernant notre planète, et sur ce que nous pouvons faire pour la sauvegarder. Nous n’avons aucune excuse, le problème, c’est nous tous.

J’ai de sérieux doutes sur la capacité des hommes à se remettre en cause afin de ne pas détruire ce que la nature nous offre. Pour sauver notre monde, nous devons l’aimer. J’espère seulement qu’un jour, nous aurons le déclic.


Lire la suite

Les rues enneigées de Toronto dans l’objectif de Jack Loughran

Superbes photos d’une ville la nuit dans lesquelles les éclairages jouent un rôle important, que ce soient les lampadaires ou les phares des véhicules. Tout est exploité pour mettre en valeur le ou les personnages centraux dans une ambiance sombre et fantomatique. Très beau travail, je suis jaloux.

En route pour Toronto !

La rue a cette qualité d’offrir à chaque minutes une multitude de scènes quotidienne. La rue ne s’arrête jamais de vivre, quelque soit l’heure de la journée, la météo ou la saison. Les tableaux qui s’offrent ainsi aux photographes sont une source d’inspiration illimitée.

Ces différents aspects, le photographe irlandais Jack Loughran, résidant à Toronto les a bien compris. Il est de ceux qui partent à l’improviste avec leur appareil photo à la main en étant sûr que leur pérégrination ne sera pas la même que les précédentes. Il explore sa ville dans les moindres recoins.

Lire la suite

Allier sauvage un dimanche matin…….

Fleuve ou rivière ? L’Allier aurait pu être le fleuve et la Loire la rivière. L’Allier, guère moins long que la Loire en amont du Bec d’Allier (respectivement 425 et 460 km), donne en effet sa direction au fleuve à la confluence des deux rivières.

Mais l’Allier, avec une surface de bassin versant inférieure et des débits moyens a dû s’incliner, gardant néanmoins le privilège d’être le principal affluent du bassin ligérien. Quoiqu’il en soit, l’ensemble Loire Allier abrite un patrimoine naturel et paysager tout à fait exceptionnel à l’échelle européenne.

L’Allier est souvent  considéré comme l’une des dernières grandes rivières sauvages d’Europe.
Doté d’un parcours très varié et relativement peu aménagé par l’homme comparé aux autres grands cours d’eau, l’Allier possède en effet une dynamique fluviale très active à l’origine d’une divagation incessante de son lit et d’une grande richesse écologique.

Couleurs et lumière de Noel

Un bord de rivère au soleil couchant vers fin décembre et c’est une explosion de couleurs, une flèche de lumière qui te touche en plein coeur. Ca ferait presque mal aux yeux tant c’est beau. Pas grave, on se passera de lunettes polarisantes et on profitera du spectacle éphémère. Le soleil se couche…………tout cela disparaît progressivement…….

Couleurs de Noel……

On en prend plein les yeux et on ne s’en lasse pas. Et encore, je n’ai mis qu’une courte sélection avec une au Nikon, une au Huawei et une au Xiaomi, devinez l’ordre !

Voila pour les couleurs.

De plus en plus de villes mettent en avant leur patrimoine architectural au moyen de projections lumineuses sur les façades de monuments ou bâtiments représentatifs de la commune.

Moulins ne déroge pas à la règle. Après un essai très concluant durant l’été 2019, la ville a réitéré l’expérience pour les fêtes de fin d’année. On appelle ça le « mapping vidéo ».

Un des précurseurs est la ville de Lyon qui a fêté début décembre 2019 la 20° édition de la Fête des lumières. Durant quatre jours, 65 créations lumineuses ont été disposées sur une trentaine de sites emblématiques.

On pourra aussi citer l’événement Chartres en Lumières, créé en 2002. Le centre ville est parsemé de 26 sites mis en valeur durant 6 mois de l’année (d’avril à octobre). Tous les soirs, du coucher du soleil jusqu’à 1 heure du matin, les visiteurs (près d’un million au total) se pressent pour admirer l’événement. Celui-ci est considéré comme le plus grand événement de mapping architectural urbain au monde.

Ces manifestations lumineuses sont pilotées par une technologie multimédia permettant de projeter de la lumière ou des vidéos sur des volumes, de recréer des images de grande taille sur des structures en relief, tels des monuments, ou de recréer des univers à 360°.

Grâce à l’utilisation des logiciels spécifiques, les volumes sont dessinés et reproduits, afin d’obtenir des projections vidéo à grande échelle qui adhèrent au plus juste possible aux endroits choisis. Il faut reconnaître que le travail exécuté doit être fastidieux pour en arriver à des résultats aussi grandioses.

Moulins a illuminé certains de ses monuments emblématiques comme le Sacré-Coeur, la Mal Coiffée, le Jacquemard, la Mairie ou encore le Théatre et même le Centre National du Costume de Scène cet été. Voici quelques exemples.

Lumières de Noel…….

Autres lumières et couleurs …….

Trop beau Noel, n’est-ce pas ?

C’est bon, j’arrête !

A bientôt.