"La mémoire ne filme pas. La mémoire photographie."

Posts from the ‘Etats d’âme’ category

Retrouver la beauté à proximité avec Vincent Munier

L’interview suivant peut faire prendre conscience que les modes de vie actuels font oublier les choses les plus simples. Vincent Munier ne fait pas dans le donneur de leçon ou l’écolo bon chic bon genre, il décrit simplement ce qu’il ressent en cette époque troublée par ce micro-organisme qu’est un virus. Je valide complètement sa pensée puisque j’y adhère depuis quelques temps déjà. La consommation à outrance, le toujours plus entraînant un esprit de contestation systématique font que les vraies valeurs dispensées par la nature qui nous entoure, disparaissent. On en oublie même l’importance de cette nature si généreuse, on la galvaude, on la massacre à coup de déforestation sauvage comme en Amazonie pour ne citer qu’un exemple. L’humain s’est créé des priorités de plus en plus futiles essentiellement basées sur la consommation de masse et le loisir sous toutes ses formes. Il en a oublié l’essentiel…..

Savoir s’arrêter un moment et regarder un nuage qui passe, redécouvrir les beautés naturelles offertes par la mer, les forêts, le ciel ou la faune. C’est un style d’approche que je sens disparaître peu à peu et je trouve ce phénomène inquiétant. On se doit d’espérer que les générations futures prendront conscience de ce qui les entoure et j’espère que Léo et sa Mamou continueront d’observer à la jumelle, et en silence, les marmottes sur la butte d’en face sur un plateau des Pyrénées ariégeoises.

Prendre le temps de vivre, ça n’a pas de prix.

Lire la suite

Variations sur un ciel…

Je suis assis à mon bureau et, par la fenêtre, je vois ce gros cumulus en face de moi. Il entouré du bleu le plus pur que m’offre le ciel. Mon Nikon, posé à côté de moi sur son beau trépied tout neuf, me fait comprendre qu’il y a peut-être quelque chose à faire. Je défais l’attache rapide du trépied, remplace le 35mm 1:1.8 à focale fixe par mon 18-140mm 1:3.5-5.6 et fonce dehors.

Je choisis de ne mettre aucun filtre ND ou polarisant et de shooter main libre en mode P. Je fais confiance à mon reflex, si je dois apporter des modifications, ce sera en post-prod avec Darktable ou The Gimp (je suis très logiciels open source).

« Le ciel par-dessus le toit, si bleu, si calme… » disait Verlaine. En fait, c’est un petit peu plus compliqué.

Lire la suite

Je ne vous oublie pas !

Pas d’inquiétude, je n’ai rien fait paraître depuis quelques temps, la faute à un timing un peu serré en ce moment. J’ai en préparation quelques idées que je compte bien partager. Mais il me faut un peu de temps pour les mettre en page.

JE NE VOUS OUBLIE PAS !

I DON’T FORGET YOU !

NO OS OLVIDO !

NON TI DIMENTICO !

ICH VERGESSE DICH NICHT !

EZ ZAITUT AHAZTU !

Я не забуду цябе !

I’m Big Brother

“La mémoire ne filme pas, la mémoire photographie.” Milan Kundera (L’Immortalité)

Amateur je suis, amateur je reste.

J’ai toujours aimé manier un appareil photo.L’argentique d’abord, un Minolta XG-1 qui m’avait coûté un mois de salaire au début des année 80. Cette bête de course m’a servi plus de 20 ans sans rechigner jusqu’à l’avènement du numérique, 2003 en ce qui me concerne.

Un premier appareil sans intérêt et enfin mon first reflex, un Nikon D50 que j’ai remplacé récemment par un autre Nikon, le 5300. Ces appareils conviennent parfaitement à mes compétences, pas trop compliqués mais avec suffisamment de qualités pour m’aider à « shooter ».

Depuis quelques années, je me suis mis en quête du cliché « différent ». Je ne souhaite en aucun cas concurrencer les professionnels et n’aspire qu’à un seul but : me faire plaisir.

J’ai créé ce site par hasard, juste pour le « fun ». J’espère ainsi partager mes modestes contributions à l’Art de la photographie et il se peut qu’un de mes clichés vous plaise et rien ne me rendrait plus heureux que d’y arriver.

J’alimente mes différents thèmes au gré de mes voyages et rencontres. Je vous invite donc à me rendre visite de temps en temps et à partager vos impressions par mail (contact@phbphotography.studio) ou sur Facebook et Instagram.

PhB photography, c’est ambitieux, peut-être même pompeux. Mais qu’est-ce que ça fait classe !

Merci et @bientôt.

Philippe