Les rues enneigées de Toronto dans l’objectif de Jack Loughran

Superbes photos d’une ville la nuit dans lesquelles les éclairages jouent un rôle important, que ce soient les lampadaires ou les phares des véhicules. Tout est exploité pour mettre en valeur le ou les personnages centraux dans une ambiance sombre et fantomatique. Très beau travail, je suis jaloux.

En route pour Toronto !

La rue a cette qualité d’offrir à chaque minutes une multitude de scènes quotidienne. La rue ne s’arrête jamais de vivre, quelque soit l’heure de la journée, la météo ou la saison. Les tableaux qui s’offrent ainsi aux photographes sont une source d’inspiration illimitée.

Ces différents aspects, le photographe irlandais Jack Loughran, résidant à Toronto les a bien compris. Il est de ceux qui partent à l’improviste avec leur appareil photo à la main en étant sûr que leur pérégrination ne sera pas la même que les précédentes. Il explore sa ville dans les moindres recoins.

La ville comme source d’inspiration

L’hiver venu la ville se pare de son manteau blanc et les flocons dessinent un rideau naturel qui procure aux scènes de rues une atmosphère onirique et feutrée. A la nuit tombée les lumières se mêlent aux flocons. La rue devient alors un théâtre hivernal où les passants deviennent les protagonistes de chaque scène immortalisée par Jack Loughran. Il est à la recherche de la source lumineuse et de la silhouette qui trouvera le rôle dans le cadre qu’il a imaginé et ainsi composer son image.

La photographie de rue demande au photographe une attention particulière et une analyse de son environnement pour construire le cadre de sa photographie. Une fois le cadre pensé et construit il suffit d’attendre que le sujet passe à l’intérieur pour appuyer sur le déclencheur.

L’art d’utiliser les lumières de la vie nocturne

Jack Loughran joue avec les sources lumineuses qui éclairent la nuit de Toronto pour capturer des ambiances cinématographiques et hors du temps. Il fige en image les petites histoires quotidiennes qui animent les rues, comme un food truck de hot dogs et son client tardif, un tramway qui éclaire la rue enneigée ou encore les passants sur les passages piétons à la lueur des phares des voitures.

Il aime se perdre dans la ville, appareil à la main et l’explorer à la recherche des plus beaux décors qui accueilleront les scènes improvisées qui se joueront dans ses images. Chacune d’entres-elles nous transporte dans l’ambiance hivernale, comme si nous déambulions en sa  compagnie.

Jack Loughran conçoit la photographie de rue dans son sens le plus organique. Il ne focalise pas son objectif sur un sujet en particulier mais sur son environnement pour composer ses images. Il joue avec tous les éléments qui l’entourent : les phares des véhicules, les néons, les lumières des rues, les passants, l’architecture ou encore les conditions climatiques. Chaque photographie de ce photographe talentueux est une nouvelle histoire à découvrir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s