Route des Grandes Alpes (2)

2ème étape : THONON-LES-BAINS / VALEZAN (233 kms)

La météo prévue n’est pas encourageante, mais c’est le jeu ma pauvre Lucette !

Après avoir acheté notre repas du midi à Thonon, nous prenons la direction de Bourg-St-Maurice ou plus exactement Valezan en face de La Plagne.

La Routes des Alpes est un Grââl qui fait partie des rêves de beaucoup de motards. Nous, ça fait des années qu’on y pense et ça y est, on y est !

Nous avons la chance d’attaquer notre premier col du périple sous un temps clément. La montée du Col de la Colombière (1618 m) se passe nickel. Nous faisons une petite halte au sommet en nous garant aux côtés d’autres gros cubes, BMW, Harley et quelques autres. Il y a de la brume, la température doit avoisiner les 1 ou 2° maxi. Ça donne à l’endroit un aspect fantomatique qui se déguste avec les yeux.

Le temps se couvre et après La Clusaz, nous passons le col des Aravis (1486 m), apéritif sympathique avant le col des Saisies (1633 m) que nous atteignons péniblement sous une pluie de plus en plus forte.

Petit arrêt « boissons chaudes » en haut du col. On se pose la question de savoir si on passe le Cormet de Roselend (1968 m) ou pas. Il y aurait un peu neigé. Nous commençons à être un peu humides et le courage nous fait défaut. On apprendra le soir même qu’il y a effectivement neigé rendant la route plus que dangereuse pour une moto.

C’est un des plus beaux cols alpins (cormet voudrait dire col en patois beaufortin), notamment au passage du Lac de Roselend (versant Ouest), qui par beau temps, est splendide avec ses eaux turquoises.

Mais tant pis, ce sera pour une autre fois. Nous faisons donc l’impasse et préférons rejoindre notre but en passant par la vallée de la Tarentaise via Albertville.

Nous avons bien fait, en effet, le panneau ci-dessus n’est pas encore à jour. Plus nous descendions et moins il pleuvait. Nous sommes donc arrivés « secs » à l’Auberge de Valezan qui restera un bon souvenir. Rencontre sympa avec les gérants de cette auberge communale et surtout repas familial de qualité. Il sera agrémenté du petit plus du patron, un petit pruneau à l’alcool qui fait du bien là où il passe et te fait immédiatement comparer la douche malvenue de l’après-midi à une petite fuite de robinet !

Et puis le soir, tu te couches quelques heures après ça…….

…..et le matin, tu te réveilles avec çà ……

Et tu te dis que la journée va être magnifique, et elle l’a été !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s