ROUTES DES GRANDES ALPES (1)

1ère étape : MOULINS / THONON-LES-BAINS (334 kms)

Nous avons préparé les affaires la veille. Tout est listé méticuleusement sur un tableau Excel ayant déjà servi il y a 6 ans.

Quoi mettre et où ? Tout est programmé pour remplir les 3 bagages de la moto plus le grand sac de voyage et enfin la sacoche de réservoir. L’avenir nous montrera qu’il vaut mieux voyager léger en fringues, un sac est vite rempli.

Première leçon : éviter le grand sac de voyage, c’est une contrainte. Il faut le fixer avec des sangles au top-case avec le risque de le perdre en route, ce qui est gênant !

Je fais l’échange voiture-moto dans le garage et je monte les bagages pour le remplissage. On charge la moto, on fait le tour après avoir pointé la liste. On a rien oublié.

OK, on s’en va.

Départ de Moulins vers 10h00 direction Thonon-les-Bains. C’est la plus longue étape, 334 kms de nationale et d’autoroute sans grand intérêt. C’est l’étape d’approche, elle est indispensable. Le tronçon jusqu’à Mâcon est fatigant. A part quelques rares portions 2 x 2, tu n’as jamais le droit de doubler, et ça dure plus de 130 bornes ! Bien venue sur la RCEA (Route Centre Europe Atlantique), une des nationales les plus accidentogènes de France !

On fait les courses au Leclerc de Paray-le-Monial et on s’arrête manger sur une aire près de Bourg-en-Bresse.

Arrivée à Thonon vers 16h30 à l’Ibis Budget local.

On se fait une chouette belle balade sur le port des Rives pour se poser un peu et on avale une petite salade dans un resto tout simple. On finit la soirée sur la jetée principale du port avec une vue splendide sur le Lac Léman et quelques belles photos.

Pour info, toutes ces photos sont en couleurs totalement naturelles, aucune retouche. Décidément, mon petit Nikkor 35 mm est un vrai couteau suisse.

A notre arrivée à l’hôtel, nous avons rencontré un couple de motards de l’Aisne que l’on retrouvera plus tard sur notre route. Ils frisent les 70 ans, ce qui nous laissent beaucoup d’espoir, et roulent en DUCATI Multistrada 950, une superbe bête rouge Ducat’ comme il se doit. Ils voyagent plus léger que nous, confirmant ainsi notre impression d’avoir un sac en trop (l’avenir va nous le prouver rapidement !).

Ils font à peu près le même parcours que nous jusqu’à Barcelonnette car ils veulent se faire le Col de la Bonette (2802 m), le plus haut col d’Europe.

334 kms, ça use, ça use……

Allez, on va se coucher, demain, on commence les choses sérieuses.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s