L’Île de la Réunion, terre de contrastes…..

Une vision sympa de cette île où l’on passe de la mer à la lave, du soleil à l’orage tropical, des plages aux falaises verticales de l’intérieur. Ce blog invite aux rêves et aux voyages……

« Lorsque nous nous sommes envolés pour l’île de la Réunion, nous pensions visiter un énième département d’outre mer et avoir une sensation de déjà vu. Un joli mix de volcanisme et vibes tropicales. Mais encore ? Le résultat fut brutal ! La claque fut à la hauteur de notre ignorance et Dame Nature s’est chargée de nous rappeler à l’ordre ! A chaque pas foulé, nous avons réalisé combien la diversité de ce territoire d’à peine 1/3 de la Corse est riche. Embarquement immédiat pour une aventure à pied au plus près des éléments, contrastés et intenses. Si nous avions peur de ne pas arriver à capter la beauté et la grandeur de cette île, nous sommes plutôt contents.« 

L'inspiration voyage des Bestjobers

Les cascades vertigineuses

Nous atterrissons à l’aéroport Roland Garros à Saint Denis de la Réunion sous une tempête violente. Le ciel se déchaîne apparemment depuis quelques jours. Si nous pouvions penser au premier abord que nous étions mal tombés, nous allons vite réaliser que nous sommes plutôt chanceux ! Nous nous engouffrons dans le cirque de Salazie en suivant la petite route départementale malmenée par les éboulis rocheux quand tout à coup une cascade surdimensionnée apparaît entre la brume. C’est la cascade blanche. Avec les précipitations des derniers jours, elle se déverse en grande eau et surgit de la montagne. C’est à couper le souffle.

Ce fut notre introduction au pays des 1001 cascades comme j’aime l’appeler. Nombreuses sont inaccessibles et visibles que depuis les airs. D’autres se forment qu’en cas de fortes pluies. Toujours magique en tout cas, notamment en canyoning, une activité très pratiquée sur l’île intense.

Le volcan

Île volcanique, la Réunion abrite le deuxième volcan le plus actif du monde, le Piton de la Fournaise! Avec 3 éruptions en 2018, son activité est particulièrement intense depuis cinq années. Ce n’est donc pas rare pour les Réunionnais d’assister à un spectacle du feu dans l’enclos du volcan. Nous n’avons pas eu cette chance mais nous gardons un souvenir extraordinaire d’avoir pu marcher parmi les différentes coulées de lave. L’eau nous semble assez loin maintenant. A première vue, le paysage est noir de désolation mais en y regardant de plus près, la vie reprend le dessus. Nous ne pouvons pas nous empêcher de photographier chaque plante surgissant comme par miracle de la roche sombre car les contrastes de couleurs sont agréables à l’œil. Une balade dans les plaines obscures augmentée par le déchaînement des éléments. Enveloppés dans un brouillard épais et humide, le soleil refait surface et nous brûle, le vent se lève. Nous sommes à 2600 mètres d’altitude et il faut être préparés à toutes les éventualités météorologiques.

L'inspiration voyage des Bestjobers
L'inspiration voyage des Bestjobers

La lecture du paysage avec un guide spécialisé permet d’en apprendre beaucoup sur les phénomènes volcaniques. Lave en gratons, lave cordée, vitirification…L’apothéose de la randonnée opère lorsque nous faisons face au cratère du Dolomieu, un colosse d’environ 1000 mètres de diamètre, d’autant plus impressionnant qu’en 2007, sa caldeira s’est effondrée créant un trou de plus de 300 mètres de profondeur ! Un phénomène rare. Une fois encore nous nous sentons bien petits face à la Nature.

L'inspiration voyage des Bestjobers
L'inspiration voyage des Bestjobers
L'inspiration voyage des Bestjobers

Les forêts luxuriantes

Il serait difficile d’imaginer des contrastes plus extrêmes. Des steppes arides du volcan et de la Plaine des Sables, nous passons au cœur d’une forêt dense où la palette de verts s’exprime à cœur joie. L’atmosphère est des plus mystiques avec une brume dansante, recouvrant et dévoilant tour à tour quasiment tout sur son passage. Max a développé une passion pour les fougères depuis notre voyage en Nouvelle Calédonie et il fut aux anges. Qualifier la végétation d’exubérante est un euphémisme ici.

Fougères arborescentes, tamarins, plantes épiphytes, le chaos luxuriant ! Jamais nous n’aurons mis aussi longtemps pour parcourir quelques kilomètres. A chaque espèce son portrait ! Jouer avec les textures, les nuances, les formes des feuilles et les gouttes d’humidité. Cette forêt est terriblement photogénique, il faut l’avouer.

L'inspiration voyage des Bestjobers
L'inspiration voyage des Bestjobers

Les cirques

Mais la beauté de la Réunion est célèbre pour le côté majestueux de ses trois cirques naturels. Des endroits montagneux, reculés, difficilement accessibles, surtout pour Mafate qui ne peut se parcourir qu’à la force des mollets (aucune route construite). Les cirques, on en avait beaucoup entendu parlé avant notre arrivée, mais nous ne savions clairement pas à quoi nous attendre. Aucune photo ne rend justice à la grandeur et à la profondeur de ces paysages. Il faut les voir pour le croire et la sensation d’être dans Jurassik Park est constante.

S’il y a bien quelque chose qui nous a donné du fil à retordre durant ce voyage, c’est la lumière, un sujet délicat à apprivoiser à la Réunion ! Les matins sont radieux avec une lumière intense très tôt, ciel est bleu sans nuage et les contrastes sont encore une fois extrême. Puis rapidement, le scénario change du tout au tout. Au fil et à mesure des heures de la journée et dès la fin de matinée, l’horizon se couvre de nuages qui peu à peu vont tout ensevelir. C’était un peu une journée type, météorologiquement parlant.

L'inspiration voyage des Bestjobers

Cependant, les miracles peuvent se produire comme cette fin de journée où nous avons décidé coûte que coûte de nous rendre au panorama du Cap Noir alors que nous avions la tête dans une épaisseur de nuages à couper au couteau ! Finalement le spectacle fut au rendez-vous. Dans un ballet dansant, les nuages ont laissé place aux sommets dégagés et avec le grand angle, on se rend compte de l’immensité de ce lieu.

L'inspiration voyage des Bestjobers

Le lagon

Nous terminons cette épopée photographique comme nous avons conclu ce périple réunionnais, à savoir dans les eaux claires et calmes du lagon de l’Ermitage. Une manière de finir cette aventure en douceur, bercés par le bruit des vagues cassant sur la barrière de corail. On profite de ces instants farniente. Plus petit lagon des DOM TOM, la barrière de corail protège la côte Ouest sur une portion de 22 Km de long où la baignade est alors sans danger. Les requins sont écartés par les coraux.

C’est du ciel que l’on peut apprécier au mieux les nuances de bleu de l’océan et du lagon. A bord d’un hélicoptère, nous partons pour une tournée de l’île. Dommage pas de baleine à shooter au zoom comme nous avions pu le faire à Mayotte. La saison ne commence qu’un peu plus tard, à la mi juillet.

L'inspiration voyage des Bestjobers

Si cette aventure photographique vous a plu, on vous donne rdv sur notre blog de voyage pour un itinéraire complet ainsi que davantage de photos et de ressentis. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s