Un peu de magie ?

Tu me reconnais ?…………..Bonne réponse !

Trop fort !!!

Donc tu sais de quel animal bizarre je fais la connaissance dans « Le Prisonnier d’Azkaban ». Je t’aide, il s’appelle Buck.

Comme tu es trop doué, tu as deviné qu’il s’agissait d’un …………

….HIPPOGRIFFE !!!

Drôle de bestiole que cet être mi-cheval mi-rapace, mais avoue que ça a une certaine allure.

Que vient faire Harry Potter et son compagnon dans cet article ?

Tout simplement, j’en connais un d’hippogriffe. Et en plus, il n’est pas loin de chez moi et on peut parfois y déguster un sandwich merguez avec une barquette de frites cuites « maison » et par un ami en plus !

Mais quel est donc ce lieu ?

C’est une structure, dirigée par un couple, hébergeant des animaux, chevaux et rapaces principalement. Lui s’occupe surtout du travail avec les buses et autres faucons. Elle, est dresseuse de chevaux.

Ils se produisent régulièrement et à la demande à travers la France. Pour en savoir plus :

Certaines présentations ont lieu dans leurs installations de Montbeugny dans l’Allier. Pour y accéder, il suffit de prendre un chemin parfois rocailleux traversant la forêt. Un 4/4 n’est pas nécessaire.

Tous les mois de juin est organisée une « portes ouvertes » permettant de visiter les lieux et d’approcher au plus près les pensionnaires. Des démonstrations sont réalisées au cours de la journée. Même si ces journées ne sont pas des spectacles grandioses, cela reste bon enfant avec parfois même un certain amateurisme.

L’objectif est faire connaître l’endroit et de récolter des fonds pour financer le fonctionnement de la structure. Ce n’est pas le Cirque du Soleil ou le Puy du Fou, les moyens sont limités mais Hippogriffe a le mérite d’exister et mérite d’être soutenu.

L’aide de bénévoles s’ajoutent à la participation d’élevages ou de centres de dressages locaux.

Le dressage des chevaux du centre est assuré par Hélène et il faut reconnaître qu’elle réussi à leur faire accomplir quelques prouesses, déjà vues certe, mais représentant quand même des heures et des heures de travail.

On y découvre aussi différentes races de chevaux allant du petit Lusitanien du Portugal à l’imposant Percheron de 1m84 au garrot pesant plus de 800 kg.

Michel Audiard aurait pu dire : « Quand le Percheron parle, le Lusitanien écoute ! »

Fabien exécute des démonstrations en vol de rapaces : buse de Harris, aigle royal, caracara et vautours, entre autres.

L’aigle royal, encore un peu jeune, a préféré aller voir ailleurs si les arbres étaient plus verts. Ce sont les risques de cette activité. Mais il reviendra, c’est sur, car c’est là qu’il vit depuis sa naissance. Car pour ceux qui ne le savent pas, tous les rapaces présents sont nés en captivité ou ont été recueillis car le plus souvent blessés ou malades. Il est, en effet, interdit de les capturer dans leur habitat naturel. Encore heureux !

Je disais « un peu de magie ». Bien sur, Harry Potter n’a rien à voir avec tout ça, mais s’il pouvait venir en aide à ce type d’association, ça serait sympa rien que pour remercier les bénévoles qui fréquentent assidument Hippogriffe et ainsi récompenser le travail fourni.

Harry, si tu m’écoutes……

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s